Ode à la pluie

Je ne dois pas être normal, car, lorsque je vois un nuage, j’applaudis. Mais oui, j’aime la pluie ! J’aime la pluie d’été qui nourrit la terre et délivre le corps ; j’aime la pluie-mélancolie qui martèle ses gouttes et rythme mon ennui ; j’aime la pluie-paresse qui gifle les vitres et semble me dire : « Ne sors pas, il fait bien trop mauvais. Prends un livre et allonge-toi. » 


Les hirondelles

 

Lorsque le temps devient maussade, les hirondelles volent plus bas. À ce moment-là, elles paraissent beaucoup plus grosses. D'habitude elles sont haut dans le ciel comme des points noirs qui volent. C'est que lorsqu'il va pleuvoir, les moucherons qu'elles chassent demeurent plus près du sol.